Les Fabuleuses

Fabuleuses couvertureSortie en 2001 des Fabuleuses, le premier ouvrage de l’auteur.

Ce recueil de fables, est moins sage qu’il n’y paraît. Ces 25 histoires montrent la cohabitation avec plus ou moins de bonheur d’animaux dans une ferme dirigée de main de maître par une dynastie de cochons « sacrés » présidents.

À la faveur d’une peste, un cochon, élu roi, prend en main les destinées de ses congénères. Rude tâche pour cette nation en miniature qui devra affronter guerres, révolutions, épidémies, conflits religieux – autour de la relique de la Sainte-Rillette – et tous les désordres et tracas de la vie quotidienne qui sont capables de faire tourner en bourrique la plus paisible des vaches !

Conçues comme des saynètes (parfois très courtes), les Fabuleuses mettent en scène tout un peuple aux comportements très humains. Il y a le roi-président Cochon, autoritaire et imbu. Il est secondé par une belette, juriste machiavélique qui parvient toujours à se sortir des mauvais coups. On y trouve aussi des ânes savants, des chevaux impétueux, un rat de bibliothèque, des vaches paisibles et des moutons dévots…

George Orwell, Ésope et Jean de La Fontaine ne sont pas très loin dans ces poèmes mettant en  scène les travers de la race  humaine : l’orgueil, la cruauté, la lâcheté, la jalousie ou la vanité. Les Fabuleuses se distinguent surtout par un style volontairement archaïque qui prend à contre-pied la poésie contemporaine, l’auteur ayant choisi la versification classique pour donner à son premier livre une connotation surannée.

Les Fabuleuses ont été commencées en 1997. Elles sont publiées chez Le Manuscrit depuis 2002.

Bookmark  and Share

Publicités